Après quoi nous courons ?

« Mais je fais une seule chose : oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi, je poursuis ma course vers le but pour remporter le prix attaché à l’appel que Dieu nous a adressé du haut du ciel dans l’union avec Jésus-Christ » (lettre de Paul aux Philippiens 3:13-14)

Je me souviens d’un sketch vu à la télévision où quelques acteurs-figurants, marchant dans la rue, contournaient un obstacle fictif, ou sautaient par-dessus. Les passants qui suivaient n’étant pas « dans le coup » faisaient de même sans savoir pourquoi. 

Cela nous guette aussi de faire les choses sans savoir pourquoi.  Le mois de décembre approchant est celui du mois de la course, des courses dans tous les sens, mais sait-on pourquoi ? Ah oui ! Noël, cadeaux et famille ! Bien que là aussi parfois la solitude et l’absence soient au rendez-vous.

En tant qu’Eglise, notre mission est d’autant plus forte ce mois-ci : rappeler le sens profond de Noël. Pourquoi rendons nous un culte à Dieu ? Parce qu’en Jésus-Christ, Dieu est venu jusqu’à nous pour nous réconcilier avec Lui, avec les autres et aussi donner Sa paix au fond de nous.

Nous voulons vivre en église, durant ce mois-ci, un temps qui concentre nos regards sur Jésus-Christ, au travers de moments spécifiques, allant des bougies de l’avent pendant le culte, poursuivi par un chemin de prédications. Cette route qui commence le 03 décembre prochain, nous conduit à célébrer la venue dans notre monde (qui lui appartient) de notre Seigneur Jésus Christ. Il est venu comme un simple homme, lui qui est Dieu de toute éternité (Philippiens 2.6-11). Pour les dimanches jusqu’au dimanche 24 décembre, nous cheminerons autour des 4 thèmes suivants :

  • Le besoin (Genèse 6.1-8)
  • La promesse (Esaïe 59.1-21)
  • L’Annonciation (Luc 2.14)
  • Le plan (Jean 1.1-14)

Ce chemin passera aussi, le 16 décembre prochain, par notre fête de Noël, rencontre où nous présenterons le message de Noël à ceux qui nous entourent. Ce parcours se terminera le 24 décembre, en fin d’après midi où nous aurons une petite veillée de Noël avant de rejoindre nos familles, nos maisonnées

Ce parcours nous permettra de répondre à la question du pourquoi nous fêtons Noël et faire reposer ces moments précieux sur le Seigneur Lui-même.

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres verra briller une grande lumière : elle resplendira sur ceux qui habitent le pays dominé par d’épaisses ténèbres… Car un enfant est né pour nous, un fils nous est donné. Il exercera l’autorité royale ; il sera appelé Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la Paix » (livre du prophète Esaïe 9.1 et 9.5)