Votre mission, si vous l’acceptez…

voir le site
Votre mission, si vous l’acceptez…

image_preview
La Mission ne va pas de soi. Elle suppose une volonté d’aller vers l’autre qui nous oblige à sortir de nos zones de confort. Elle est à la fois un idéal qui doit être défendu, et un engagement personnel. C’était vrai hier ; ça l’est encore aujourd’hui.

La Mission s’est construite dans des contextes historiques donnés, à travers des destins individuels et des institutions, a permis de nouer des liens entre Églises par-delà les frontières… Dans un monde devenu de plus en plus mouvant, plus mobile, où l’apparente dilution des frontières masque mal l’émergence de nouvelles lignes de fracture, quelles formes doit-elle prendre ? Que peut-elle apporter aux Églises, dans une société de plus en plus sécularisée qui oblige justement ces Églises à s’interroger sur les manières de «faire communauté» aujourd’hui ?

Ce questionnement traverse tous les organismes impliqués dans la Mission, qui ont tous développé leurs propres spécificités, leurs réseaux, et qui sont amenés à travailler ensemble. D’où la nécessité de rencontres, non seulement pour coordonner les efforts sur des projets communs, mais aussi pour réfléchir à la Mission de demain. Au moment même où vous recevez cette newsletter a lieu à Sète une rencontre entre les Secrétariats de la Cevaa – Communauté d’Églises en Mission, du Défap, et de DM-échange et mission (l’équivalent du Défap pour la Suisse romande). Deux mois auparavant, c’est à Strasbourg et à l’initiative de l’UEPAL (Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine), que s’était déroulée une autre rencontre à laquelle participait le Défap avec quatre organismes missionnaires. Son thème : «Mission, aide au développement, solidarité internationale… le cœur de métier des œuvres et comment l’appeler aujourd’hui».

Et aujourd’hui comme hier, la Mission a besoin d’hommes et de femmes qui la font vivre. De professionnels capables d’animer une équipe autour de projets solidaires ; de jeunes prêts à partir en Service Civique ; et pour cela, il faut pouvoir susciter les vocations suffisamment tôt. Donner le goût de l’engagement…

Bonne lecture de ces nouvelles du Défap, et cheminons ensemble. Et si vous voulez participer de plus près à la vie du site du Défap, n’hésitez pas à cliquer sur « J’aime » sur la page Facebook du Défap !

Actualités du Défap
Rencontre missionnaire à Strasbourg
La mission de Hermannsburg, Mission 21, la Société luthérienne de mission, l’Action Chrétienne en Orient et le Défap : ces cinq organismes engagés dans la Mission se sont retrouvés au début du mois de mars à Strasbourg lors d’une rencontre organisée par l’UEPAL sur le thème «Mission, aide au développement, solidarité internationale… le cœur de métier des œuvres et comment l’appeler aujourd’hui».
Rencontre missionnaire à Strasbourg
«La Mission, ce n’est pas seulement pour les autres»
Dans la lignée des séjours «Voir et revoir Paris», neuf jeunes issus de quatre paroisses de la région Est-Montbéliard sont venus découvrir le Défap en ce mois d’avril. Pour mieux comprendre l’histoire de la Mission, mais voir aussi comment elle se vit aujourd’hui. Et de quelles manières il est possible de s’y engager.
«La Mission, ce n'est pas seulement pour les autres»
«Le Service Civique, une expérience qui aide à se construire»
Daniel Cremer était parti en mission de Service Civique avec le Défap au cours de l’année scolaire 2012-2013, comme assistant d’éducation à l’école primaire protestante Kallaline, en Tunisie. Il était alors étudiant à l’université Joseph Fourier, à Grenoble. À son retour, il était devenu lauréat de l’Institut du Service Civique (rebaptisé aujourd’hui l’Institut de l’Engagement) et avait intégré l’École normale supérieure de Lyon en licence en Sciences de la Terre. Cinq ans après, il revient sur ce que cette période a apporté dans sa vie.Témoignage.
«Le Service Civique, une expérience qui aide à se construire»
Vie des Églises
«Vivre d’un appel», thème du prochain synode de l’EPUdF
Le Synode national de l’Église protestante unie de France, l’une des trois Églises dont le Défap est le service missionnaire, se tiendra du 10 au 13 mai 2018, à Lezay, dans les Deux-Sèvres. La thématique choisie par le Conseil national, «Vivre d’un appel» est centrée sur la vie de l’Église : comment «Être Église», faire communauté – et comment être témoin de l’Évangile aujourd’hui ?
«Vivre d’un appel», thème du prochain synode de l'EPUdF
Postes à pourvoir
Laos : le SFE recherche d’urgence un chef de projet
Le Défap compte une douzaine d’associations partenaires dont certains envoyés sont « portés administrativement » par le Défap pour obtenir le statut de volontaire de solidarité internationale. Nous relayons ici les postes ouverts par le SFE – Service Fraternel d’Entraide au Laos à pourvoir le plus rapidement possible.
Laos : le SFE recherche d'urgence un chef de projet
La méditation du jeudi
Seul l’amour nous fait comprendre l’amour !
Méditation du jeudi 4 mai 2018. Nous prions pour celles et ceux qui, en tout lieu de ce monde, cherchent à témoigner de l’amour de Dieu pour l’humanité.
Seul l’amour nous fait comprendre l’amour !
Défap | Nous contacter Se désabonner Gérer mon abonnement
Si vous ne parvenez pas à lire correctement cette newsletter, vous pouvez la consulter en ligne